Ombres et lumières Prague 1585

Ensemble Musica Nova, direction artistique Lucien Kandel

Jacob Handl/Gallus
Motets de l’Avent, de la Passion et de la Résurrection à l’aube du Baroque

Christel Boiron, Esther Labourdette cantus
Xavier Olagne, Lucien Kandel altus
Jérémie Couleau, Thierry Peteau tenors
Marc Busnel, Guillaume Olry bassus

La musique de Jacob Gallus, si prolifique soit-elle, ne bénéficie pas encore d’une large diffusion auprès du public. Malgré tout, elle occupe dans le paysage musical de cette fin du XVIe siècle, une place très importante dans l’élaboration du futur langage baroque. Gallus, d’origine slovène, arrive à Prague au moment où la ville devient capitale du Saint-Empire. Il y fait publier ses oeuvres vocales, constituées de presque 500 motets. Sa musique n’échappe pas aux idées réformatrices du Concile de Trente, où clarté du texte et richesse sonore peuvent se conjuguer.

Dans ses motets couvrant l’année liturgique, Gallus, à l’instar des peintres, multiplie les inventions de perspectives sonores inédites et de motifs mélodiques nouveaux. Les effectifs vocaux, de 4 à 16 voix, font alterner des choeurs, véritables récitatifs polyphoniques, aux effets tour à tour brillants ou pathétiques (choeurs en écho). Toute une palette sonore, riche de différentes combinaisons vocales, donne à sa musique une dimension et une splendeur incomparables.

Ce programme à géométrie variable permet d’axer le contenu musical sur l’une ou l’autre des périodes du calendrier, en combinant l’Avent et Noël, la Passion et la Résurrection, ou même un triptyque sur la Vie, la Mort et la Résurrection du Christ.

Dossier à lire ou à télécharger

GALLUS page une