LE GRAND VIVANT

Le Grand Vivant : Texte de Patrick Autréaux
lu par Vincent Dissez, comédien et dansé par Thierry Thieû Niang
et avec Jimmy Boury pour le son et la lumière

durée 70 minutes

Production déléguée, AugurArt

Coproduction : l’Espace 1789/Saint Ouen dans le cadre dans le cadre d’une résidence soutenue par le Conseil Général de Seine Saint Denis, la DRAC Ile de France et la Fondation de France.

Avec le soutien de La Chartreuse de Villeneuve lez Avignon – Centre national des écritures du spectacle

photo

Agenda:

  • Résidence du 22 septembre 2014 au 30 septembre 2014, La Chartreuse, Villeneuve Lez Avignon
  • Résidence du 20 octobre 2014 au 24 octobre 2014, Le Phare, Le Havre
  • Résidence à la Chartreuse du 2 au 8 mars 2015.
  • Représentation à l’Espace 1789: mardi 31 mars à l’Espace 1789, 20h.
  • Représentation au Marathon des Mots, Toulouse, le 2 avril 2015, 20h au Théâtre Sorano.
  • Représentation, Festival Format Raisins à La Charité sur Loire le 27 juin 2015
  • Représentations dans le cadre des Rencontres d’été, les 20, 21, 22 et 23 juillet 2015 à la Chartreuse de Villeneuve lez Avignon
  • Représentation au Festival Phareinheit, au Phare, centre national chorégraphique du Havre, le 26 janvier 2016.
  • Représentations les 25 et 26 mars 2016 à la Ménagerie de Verre.
  • Représentations les 2 et 3 avril 2016 à L’escale du livre, à Bordeaux.
  • Représentations les 3 et 4 mai 2016 au Théâtre National de Strasbourg.
  • Représentations à la Maison des Métallos, 31 mai, 1er et 2 juin 2016
  • Représentation le 12 novembre 2016 aux 2 Scènes, Besançon

Ecriture, répétitions et réalisation à La Chartreuse, Centre national de écritures du spectacle à Villeneuve lez Avignon, au Vivat à Armentières, au Phare, Centre chorégraphique national du Havre,  au Festival Hors Limites de Seine St Denis / à l’Espace 1789 à St Ouen et au Théâtre Sorano pour le Marathon des Mots à Toulouse.

Merci au Théâtre de l’Odéon, au Théâtre de l’Atelier et au studio du regard du cygne à Paris.

Coproduction : l’Espace 1789/Saint Ouen dans le cadre dans le cadre d’une résidence soutenue par le Conseil Général de Seine Saint Denis, la DRAC Ile de France et la Fondation de France.

DSC_0046

LE GRAND VIVANT

Un cyclone arrive sur la ville.

Le narrateur regarde par la fenêtre le vent, la pluie malmener les maisons et les arbres. Soudain, il se rend compte que le vieil orme devant chez lui, auquel il se confie depuis longtemps, est menacé.

Commence une plongée intérieure.

Portés par la poésie sonore, la voix et le mouvement se rencontrent, comédien et danseur, pour nous mener vers un espace ouvert à l’incertitude, à la terreur, au deuil, nous mener au bord du vertige vers un recommencement.

augurart_grandvivant

Extraits

La tempête s’est renforcée d’heure en heure. L’image satellite passe en boucle sur les chaînes. Elle est explicite. Nuages et vents se sont enroulés autour d’une turbine géante.

Une force aveugle s’est donnée à elle-même un œil, qui regarde fixement. Des cernes l’auréolent déjà.

On nous serine qu’il faut se préparer à subir une des plus grandes menaces des dernières années. À la télé, vue de l’espace, cette taie de nuages tourne lentement.

Pourquoi s’effrayer ?

Si elles inondent, saccagent, tuent, si elles révèlent des choses restées secrètes, ces vastes tempêtes ne sont-elles pas dénuées d’intention ?

Celle-ci me bouleversera moins que le fantôme dont je n’ai parlé à personne.

Seul le vieil arbre devant les fenêtres de ma chambre aura été jusqu’ici mon confident.

Une turbulence d’une nature bien différente s’est formée en moi. Depuis des mois, presque chaque nuit, j’ai affaire à son œil terrible.

Après tout, qu’est-ce qu’un cyclone, sinon une immense tristesse qui n’arrive pas à se dire ?

*

Le Grand Vivant : Texte de Patrick Autréaux
lu par Vincent Dissez, comédien et dansé par Thierry Thieû Niang
et avec Jimmy Boury pour le son et la lumière

durée 70 minutes

Production déléguée, AugurArt
Avec le soutien de La Chartreuse de Villeneuve lez Avignon – Centre national des écritures du spectacle

*

Biographies

Parallèlement à des études de psychiatrie, Patrick Autréaux écrit de la poésie et des critiques d’art contemporain. L’expérience de la maladie comme expérience intérieure est le thème de ses premiers récits. Il a publié Dans la vallée des larmes, Soigner, Le Dedans des choses (Gallimard) et Se survivre (Verdier). Son premier roman Les Irréguliers paraît  chez Gallimard en 2015. Le Grand Vivant est son premier texte pour la scène.

Thierry Thieû Niang, danseur et chorégraphe travaille à mêler les générations, les mouvements de pensées et de corps. Il aime à inviter des personnes étrangères au monde du spectacle comme des enfants et/ou des seniors, des détenus ou des personnes autistes, tout en partageant des projets au théâtre, à l’opéra et dans la danse. Il collabore auprès de Marie Desplechin, Ariane Ascaride, Marie Bunel, Camille, Maylis de Kerangal, Anne Alvaro,  Nathalie Richard, Claude Duparfait,  Jean Bellorini, Oscar Strasnoy, Pierre Boulez, Eric Soyer, Eric Lamoureux, Vincent Dissez, Patrick Autréaux ou encore Pierre Guyotat. Il a accompagné le travail de Célie Pauthe, Alain Gintzburger, François Rancillac, Patrice Chéreau et La Cie de L’oiseau Mouche.