Faire battre le coeur du monde ensemble / Cyrielle Hariel

Redonner vie à son propre cœur, rencontrer celui des autres, pour faire battre le « cœur du monde ». Cyrielle Hariel nous emmène en voyage, à la rencontre de celles et ceux qui luttent pour un meilleur avenir ensemble.

DANS LE CADRE DU CYCLE DE CONFERENCES AUGURART

Le vendredi 28 septembre 2018 à 19h, Salle Alain Mérieux, Ucly, 10 place des Archives, Lyon 2ème.

BILLETTERIE EN LIGNE / RÉSERVEZ VOS PLACES

Bercée puis inspirée depuis sa plus tendre enfance par celui en lequel elle voit, son premier « écolo-humaniste » Michael Jackson, Cyrielle part en mission humanitaire en 2014 au Bangladesh. À la suite de ce voyage à la rencontre de la minorité ethnique « Rohingya », on lui diagnostique un « trou dans le cœur », soit une malformation cardiaque congénitale devant être soignée de toute urgence par la pose d’une prothèse dénommée « parapluie ». Une annonce bouleversante, aux conséquences pourtant étonnantes. D’un nouveau cœur découlent un nouveau départ et regard, de nouvelles perceptions, une compréhension du monde définitivement autre. Devenue journaliste engagée, Cyrielle décide de prendre la parole en recueillant celles des autres.

Les autres, ce sont ces « changemakers », ceux qui, comme elle, voient la société comme le verre à moitié plein et à leur échelle changent le monde en le regardant autrement. Des Nobel de la paix à sa Sainteté le Dalaï-Lama, aux militants féministes ou écologiques Vandana Shiva, Arnold Schwarzenegger, Deepak Chopra, Pr Yunus, Dr Jane Goodall, capitaine Paul Watson, Monseigneur le Prince Albert II de Monaco, Pierre Rabhi : et tant d’entrepreneurs sociaux, d’hommes et de femmes qui trouvent des solutions face à la crise humanitaire, écologique que nous traversons.

Retraçant son parcours et celui des personnes qu’elle interview, ce livre est une histoire singulière, mais c’est aussi un voyage au cœur de la vie, de l’enfance, de nos origines, de nos regards, de nos avenirs ensemble. Le voyage part du cœur, celui qui bat en nous, qui peut être malade, il représente la première cause de mortalité au monde, dont la première chez les femmes, qui réclame notre attention individuelle et collective. Nous parcourons le chemin du pacifisme, de l’écologie, et comprenons au fil des pages qu’au-delà du récit personnel, il s’agit de notre histoire collective. Que nous devons tous ensemble changer de regard pour changer le monde.

Thèmes abordés dans la conférence : « Faire battre le cœur du monde ensemble à Lyon » Cyrielle nous parlera de la résilience face à la maladie et celle des centaines de personnes qu’elle a rencontré aux quatre coins du monde qui pansent nos maux communs : changement climatique, pauvreté, inégalités, pollutions, etc.

Elle nous expliquera ce qu’est ce nouveau monde et ce que signifie cette économie de partage : l’économie sociale et solidaire.

Attention, à la fin de la soirée, vous risquez de gagner confiance en vous et vous aurez même envie d’agir et devenir un de ces « changemakers » pour changer le monde !

BIOGRAPHIE DE CYRIELLE HARIEL

Cyrielle Hariel – Journaliste Green & Positive
« Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait. » Mark Twain

C’est un peu, en résumé, le début du parcours de Cyrielle, la green influencer qui depuis 2014 démontre que tout est possible pour un monde meilleur ! Elle enchaine les interviews engagées avec celles et ceux qui portent les valeurs de la GreenSphere, et celles et ceux qui bougent les lignes de notre société en entreprenant le changement, les Changemakers.

Crinière de lion, sourire aux lèvres et mouvement du cœur avec ses « Photo-Cœur », elle diffuse dans les médias (Paris Match, Ushuaia TV, D8), sur les réseaux sociaux, via son blog, dans ses conférences ou encore dans son Tedx talk (IHEPARIS – 20 mai 2017), des messages de paix, de bienveillance et de solidarité. Chacune de ses rencontres démontrent qu’une société plus altruiste existe. Elle relaie la parole de ceux et celles qu’elle interview avec passion et optimisme, car eux comme elle croient que tout est possible, le fatalisme, ils ne connaissent pas.

Cyrielle a commencé en tant que journaliste sur Direct8 (C8), puis sa vie prend une nouvelle tournure dès lors qu’elle quitte tout pour donner un sens à sa vie via l’humanitaire et l’écologie.

Sensible à ces deux enjeux qu’elle a découvert dans les clips de celui qui berça son enfance et qu’elle nomme comme son « premier professeur », même encore aujourd’hui dans sa vie de Millenial mondialisée, Michael Jackson grâce à (« Heal the world », « We are the world » « Earth Song », « Man in the mirror ») Cyrielle se lance sans filet et écrit un premier projet qui l’emmène au Bangladesh avec la présidente d’Action Contre La Faim en mai 2014.

C’est à partir de ce voyage que la notion de l’engagement prend tout son sens. Cyrielle rencontre l’ethnie la plus persécutée au monde (selon ONU), les Rohingyas, minorité musulmane apatride depuis plus de 30 ans, victime de génocide et de nettoyage ethnique en Birmanie et indésirable dans toute l’Asie du Sud-Est. Elle prend aussi conscience et pour la première fois, des dangers du dérèglement climatique, le Bangladesh étant en tête de liste des pays victimes de la montée des eaux, avec un déplacement de 50 millions de personnes à prévoir d’ici peu…

Bouleversée, choquée, cette mission humanitaire lui confirme son envie de passer à l’action en faveur des plus vulnérables et marquera également un tournant dans sa vie personnelle sur le plan médical. Lors d’un banal check-up la veille de sa mission, un cardiologue lui décèle une grave malformation cardiaque congénitale. Opérée en urgence quelques semaines après son retour de Dacca, Cyrielle se réveille avec une prothèse nouvelle à son cœur et autant de reconnaissance à l’égard de la vie que d’énergie pour défendre celles et ceux à qui on ne donne jamais la parole.

Autoproclamée journaliste « Green & Positive », Cyrielle met aujourd’hui en lumière les acteurs de ce changement par ses posts et chroniques. Présente lors de la COP21 sur le site de Paris Match, elle officie également sur Ushuaia TV chaque semaine (Ushuaia le mag) depuis Janvier 2016. Chacune de ses interviews rend plus concret le nouveau monde déjà en marche par la vitalité des impossibles tentés et transformés en succès. Elle participe et donne régulièrement des conférences en tant que speaker ou modératrice sur des sujets humanitaires liés aux réfugiés (Fondation Goodplanet) ou encore ceux liés au climat (Fondation Jean Jaurès).

Engagée sur les enjeux lié à humanitaire, l’écologie et le développement durable, en quelques mois elle a rencontré de nombreux acteurs, défenseurs et pontes de ces domaines comme Pierre Rabhi, Nicolas Hulot, Jean-Michel Cousteau, Paul Watson Yann-Arthus Bertrand, Robert Redford, le cacique Raoni, Marion Cotillard, Etienne Bourgeois, Romain Troublé, Matthieu Ricard, Jean Jouzel, Père Pedro Opeka, Dr Jane Goodall, Bertrand Piccard (Solar Impulse), Deepak Chopra, le Dalaï-Lama, Pierre Niney, Lambert Wilson, le Prix Nobel de la Paix Pr Muhammad Yunus, Vandana Shiva, SAS Prince Albert II de Monaco, etc.

Son mouvement « Photo-Cœur » prend tout son sens tant celui-ci bat plus que jamais en faveur des plus vulnérables et souligne aujourd’hui les valeurs positives de notre humanité engagée #PourUnMondeMeilleur car elle #MakeOurHumankindGreatAgain